« Ce qui serait idéal, ce serait d’augmenter les prestations d’assistance sociale afin que nous puissions vivre de façon plus humaine. Cela diminuerait le stress, et ça servirait à améliorer notre situation. Je pourrais mettre des choses en place pour trouver un meilleur travail (prendre des cours par exemple).

Josée, La Collective des femmes de Nicolet

La pauvreté : un enfer privé, une affaire publique, L’R des centres de femmes du Québec, 2008

Pour près de trois ménages sur quatre (72 %), l’arrivée à l’aide financière de dernier recours est le résultat des insuffisances du marché du travail et du régime d’assurance-emploi (fin des prestations, prestations insuffisantes, non accès aux prestations) ainsi que de revenus insuffisants (provenant, entre autres, de revenus de travail).

Source: Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (2016), Rapport statistique sur la clientèle des programmes d’assistance sociale, janvier 2016, p. 4, www.mess.gouv.qc.ca/statistiques/prestataires-assistance-emploi/