Je suis persuadée que s’il y avait une hausse du salaire minimum suffisante pour sortir de la pauvreté et une augmentation des services de garde à contribution réduite, un grand nombre de femmes deviendraient économiquement autonomes.

Mireille, du Centre de femmes de Valcanton

La pauvreté : un enfer privé, une affaire publique, L’R des centres de femmes du Québec, 2008

Les personnes assistées sociales vivant seules n’ont que 49 % des revenus nécessaires pour couvrir leurs besoins de base (se nourrir, se loger, se vêtir et se déplacer).

Source: Centre d’études sur la pauvreté et l’exclusion (2015), Les données disponibles de la Mesure du panier de consommation (MPC) en 2012 et 2013, Québec : Gouvernement du Québec, 7 pages, à la p. 3, www.mess.gouv.qc.ca/publications/pdf/CE PE_Tableaux_MPC_2012-2013.pdf