Vignette

Confronter les stéréotypes – Qui sont les personnes rémunéréEs au salaire minimum au Québec ?

Qui travaille au salaire minimum au Québec ?

En en traçant un portrait à partir des statistiques les plus récentes, on réalise rapidement que les personnes travaillant au salaire minimum ne correspondent pas aux stéréotypes que les médias, les gouvernements et les employeurs tendent à véhiculer.

En effet, les salariéEs au salaire minimum sont souvent réduitEs au stéréotype de l’adolescentE, qui occupe un emploi au salaire minimum de façon temporaire, à temps partiel, après l’école, pour gagner de l’argent de poche.

Pourtant, les statistiques démontrent bien que cela ne correspond pas au portrait type de la travailleuse ou du travailleur au salaire minimum:

  • La forte majorité des salariéEs rémunéréEs au salaire minimum sont âgéEs de 20 ans et plus.
  • Ce sont majoritairement des femmes.
  • CertainEs ont des enfants.
  • La majorité des personnes travaillant au salaire minimum ne sont pas aux études. En effet, selon le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, les deux tiers (63 %) des personnes qui travaillent au salaire minimum ne sont pas aux études. Selon l’Institut de la statistique du Québec, c'est environ la moitié des salariéEs travaillant au salaire minimum pendant l’année scolaire qui ne sont pas des étudiantEs.
  • Bon nombre de personnes rémunérées au salaire minimum (40%) travaillent à temps plein.
  • Une forte majorité occupe un poste permanent.
  • Une bonne partie (1/4) gagne l’unique revenu de travail de leur famille.

Informations complémentaires

Il est vrai que la moitié (55 %) des personnes rémunérées au salaire minimum habitent avec des membres de leur famille. Si on va plus loin et qu’on cherche à savoir qui sont ces personnes, on constate que la majorité des travailleuses et travailleurs au salaire minimum qui habitent chez leurs parents sont des adolescentEs (15-19 ans).

Quand on regarde de plus près le portrait des personnes travaillant au salaire minimum, on constate que le quart d’entre elles sont les seules personnes de leur ménage à avoir des revenus de travail. Ce sont les personnes en couple, mais qui sont l’unique gagne-pain du ménage (7,1 %), les personnes à la tête d'une famille monoparentale (5,6 %) ainsi que les personnes célibataires vivant seules ou avec colocataire(s) (11,5 %).

Sources

Données compilées par l'Observatoire de la pauvreté et des inégalités au Québec à partir des sources suivantes:

Marc-André Demers (2015), « Plus de 450 000 Québécois et Québécoises sont rémunérés au salaire minimum… ou presque »,  Institut de la statistique du Québec: Gouvernement du Québec, 4 pages, http://www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/travail-remuneration/remuneration-horaire-hebdomadaire/bas_salaire.pdf

Marc-André Demers (2013), « Pouvoir d’achat et durée du travail de la population non étudiante travaillant au salaire minimum », Institut de la statistique du Québec: Gouvernement du Québec, 4 pages, www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/travail-remuneration/bulletins/pouvoir-achat-etudiant-minimum.pdf

Ibra Ngom et Virginie Allard-Goyer (2016), Analyse d’impact réglementaire. Révision du taux général du salaire minimum (TGSM), Québec: Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, 6 janvier 2016, 20 pages, www.travail.gouv.qc.ca/fileadmin/fichiers/Documents/etudes_d_impact/AIR_HausseSalMin_6jan2016.pdf

Robert P. Murphy, Charles Lammam et Hugh MacIntyre (2016), Raising the Minimum Wage: Misguided Policy, Unintended Consequences, mars, Fraser Institute, 70 pages, à la p. 46, www.fraserinstitute.org/studies/raising-the-minimum-wage-misguided-policy-unintended-consequences


Créé le20 septembre 2016
Dernière modification23 septembre 2016

File
Salaire minimum-pour confronter les stéréotypes.png

Téléchargement