Un exemple pour réfléchir

Une comparaison entre les « efforts » du gouvernement québécois en réponse aux demandes la Marche mondiale des femmes et les baisses d’impôts du printemps

 

Cinquièmes de la population Comment le budget 2000-2001 fait croître les écarts Montant qui aurait pu être redistribué Explication
Quintile 1(le plus riche) Revenu moyen des familles : 100 656$ Baisse d’impôt de 4,5 milliards$ sur trois ans (effet de récurrence) Pleine indexation du régime fiscal 0,3 milliard $ Soit plus que ce qui a été redistribué aux deux cinquièmes plus pauvres.
Quintile 2 Revenu moyen des familles : 60 561$ Idem 0,6 milliard $ Soit 1,5 milliard $, i.e. plus que la baisse annoncée de 1,3 milliard $ sur laquelle le ministre a consulté la population.
Quintile 3 Revenu moyen des familles : 44 805$ Idem 0,9 milliard $ Soit 1,5 milliard $, i.e. plus que la baisse annoncée de 1,3 milliard $ sur laquelle le ministre a consulté la population.
Quintile 4 Revenu moyen des familles : 30 630$ -Rien pour les salariéEs et les personnes sans emploi trop pauvres pour payer de l’impôt. -246 millions $ pour indexer une fois la prestation d’aide sociale et ôter la coupure de partage de logement. -Une partie des 120 millions$ aux familles pour se brancher sur l’internet 1,2 milliard $ Soit 2,7 milliards $ récurrents, i.e. tout ce qu’il faut pour une politique de support à l’emploi au bas de l’échelle, incluant le support au relèvement du salaire minimum, pour un barème plancher couvrant les besoins essentiels, pour des programmes publics universels couvrant bien tout le monde, en fait amplement tout ce qu’il faut pour pourvoir une loi cadre efficace sur l’élimination de la pauvreté.
Quintile 5 (le plus pauvre) Revenu moyen des familles : 16 161$ Idem 1,5 milliard $ Idem

Alors que signifient 9,5 millions i.e. 0,0095 milliard $ face à l’ampleur du problème des inégalités au Québec ?

* Chiffres de 1997, Institut de la statistique du Québec


Créé le20 mars 2000
Dernière modification19 août 2015

File

Téléchargement