Observatoire de la pauvreté et des inégalités au Québec



661-675 de 697 documents

Selon l’Enquête sur la sécurité financière, menée par Statistiques Canada, en 1999 la moitié la plus fortunée de la population possédait 94% de la richesse personnelle alors que l’autre moitié se contentait du 6% restant. En affinant le regard, on constate que le cinquième le plus riche de la population contrôlait cette année là 70% de la richesse alors que la part du cinquième le plus pauvre avoisinait le zéro absolu.




Québec, le 10 avril 2001. Après analyse du récent budget Marois, le Collectif pour une loi sur l’élimination de la pauvreté a aujourd’hui fait savoir au gouvernement qu’il continue de souhaiter un dialogue structuré sur la pertinence d’encadrer une stratégie globale de lutte contre la pauvreté par une loi sur la base de son travail, mais que les conditions sur lesquelles les deux parties s’étaient entendues en préalable à un tel dialogue ne se trouvent pas remplies par ce budget. Il presse donc le gouvernement de remplir incessamment ces conditions et de montrer rapidement sa volonté politique de placer sa nouvelle priorité de lutte contre la pauvreté sur la bonne case départ en prenant sans attendre des décisions qui auront un impact rapide sur ce qui est le plus urgent en ce moment pour les personnes en situation de pauvreté : l’amélioration de la couverture de leurs besoins essentiels.




Québec, le 28 mars 2001. Suite à une rencontre porteuse d’ouvertures hier avec le premier ministre Bernard Landry et ses collègues chargé-e-s de concrétiser la priorité de lutte à la pauvreté, Jean Rochon et Nicole Léger, le Collectif pour une loi sur l’élimination de la pauvreté et son réseau évalueront demain, plate-forme budgétaire en main, la volonté politique du nouveau cabinet à travers les mesures qui seront annoncées. Pas moins de 17 écoutes collectives du budget du Québec auront lieu dans autant de villes. De plus, un groupe d’une douzaine de personnes, dont plusieurs en situation de pauvreté, effectuera le même travail à l’intérieur du huis-clos du budget à Québec.




Québec, le 15 mars 2001 – Le Collectif pour une loi sur l’élimination de la pauvreté estime que l’énoncé économique que présentera la ministre des Finances mardi prochain doit inclure des pas significatifs vers une pleine couverture des besoins essentiels de l’ensemble de la population québécoise.




Québec, le 8 mars 2001. Le Collectif pour une loi sur l’élimination de la pauvreté prend acte de l’importance accordée à la question de la pauvreté par le nouveau Premier ministre, Bernard Landry, dans son discours qui a suivi aujourd’hui l’annonce de la composition du nouveau conseil des ministres. Mais il n’y croira que quand il verra les gestes.




Québec, le jeudi 18 janvier 2001 – Le Collectif pour une loi sur l’élimination de la pauvreté a rendu publique aujourd’hui sa plate-forme en vue du prochain budget du Québec. Tout en continuant de réclamer une loi cadre sur la base de sa proposition le plus vite possible, le Collectif demande des actions dès maintenant et veut un budget qui marque des pas vers un Québec sans pauvreté. Il a sollicité une rencontre avec le ministre des Finances, Bernard Landry et entreprend une tournée provinciale d’information sur sa plate-forme budgétaire.




Québec, le lundi 11 décembre 2000 – Dans une lettre ouverte diffusée aujourd’hui, le Collectif pour une loi sur l’élimination de la pauvreté revient sur les critiques de Lucien Bouchard relativement à sa proposition de loi et lui pose la double question :  » la volonté politique est-elle là, oui ou non, pour créer les conditions d’un Québec sans pauvreté et s’y engager par une loi qui le confirmerait durablement ?  » Le Collectif annonce aussi qu’il se positionnera en vue du prochain budget du Québec.




Lettre ouverte à Lucien Bouchard Québec, le 8 décembre 2000 Monsieur Lucien Bouchard Premier ministre du Québec Monsieur Bouchard, Comme tout le monde, nous avons lu les propos que vous avez tenus sur notre proposition de loi il y a quelques jours lors du Conseil national du Parti québécois. Toutefois veuillez considérer que nous attendons […]




Québec, le mercredi 22 novembre 2000 – Après deux ans de travail citoyen, le Collectif pour une loi sur l’élimination de la pauvreté dépose aujourd’hui sa pétition de 215 307 signatures et demande aux membres de l’Assemblée nationale du Québec une loi cadre et loi programme sur l’élimination de la pauvreté.




Québec, le vendredi 17 novembre 2000 – À quelques jours du dépôt d’une pétition de plus de 215 000 noms en faveur de sa démarche, le Collectif pour une loi sur l’élimination de la pauvreté publie une lettre dans laquelle il enjoint les député-e-s québécois-e-s à accueillir de manière non partisane la proposition de loi qu’il met de l’avant suite à une vaste consultation populaire.




Québec, le lundi 6 novembre 2000 – Le 22 novembre prochain, des députés des trois partis politiques siégeant à l’Assemblée nationale du Québec poseront un geste inusité en déposant conjointement la pétition  » Éliminer la pauvreté, c’est possible et nous le voulons  » qui demande à l’Assemblée nationale de recevoir de façon non partisane le projet de loi du Collectif pour une loi sur l’élimination de la pauvreté.




Québec, le jeudi 17 octobre 2000 – L’adoption d’une motion pour souligner la Journée internationale de l’élimination de la pauvreté, aujourd’hui à la rentrée parlementaire, a donné lieu à un débat en Chambre entre les partis au cours duquel il a été question de la réponse gouvernementale aux revendications de la Marche mondiale des femmes et de la proposition de loi du Collectif pour une loi sur l’élimination de la pauvreté.




Québec, le lundi 16 octobre 2000 – Madame Vivian Labrie, porte-parole du Collectif pour une loi sur l’élimination de la pauvreté, Mme Émilia Castro, porte-parole de la Marche mondiale des femmes et Mme Martine Brassard, une personne vivant en situation de pauvreté, seront présentes en chambre le 17 octobre lors de la rentrée parlementaire de l’Assemblée nationale du Québec. Elles seront là pour constater de quelle manière le premier ministre Lucien Bouchard soulignera la Journée internationale de l’élimination de la pauvreté qui correspond au point culminant de la Marche mondiale des femmes 2000.




Québec, le vendredi 13 octobre 2000 – C’est avec une immense fierté que le Collectif pour une loi sur l’élimination de la pauvreté a comptabilisé aujourd’hui en présence de militantes et de militants de Québec la 200 000e signature à sa pétition  » Éliminer la pauvreté, c’est possible et nous le voulons  » qui demande une loi-cadre sur l’élimination de la pauvreté. C’était l’objectif qu’il s’était fixé avant de déposer sa pétition devant les membres de l’Assemblée nationale du Québec auxquels elle est destinée. Celle-ci devient de ce fait l’une des plus importantes pétitions de l’histoire parlementaire québécoise.