Budget du Québec



16-30 de 36 documents

Le Collectif pour un Québec sans pauvreté a soumis son mémoire prébudgétaire 2011-2012 au ministre Bachand. Ce mémoire, qui s’intitule « Mettre le cap sur l’égalité », présente une série de six recommandations.




À l’heure où le gouvernement s’apprête à rendre public son deuxième plan pluriannuel de lutte à la pauvreté, comme le demande la Loi visant à lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale, le budget du Québec revêt une importance toute particulière.

Vous trouverez ici des outils pour analyser et évaluer le budget, ainsi que quelques textes de mise en contexte et de références.




Le 15 décembre dernier, le Collectif a rencontré Emmanuel Dubourg, député de Viau et adjoint parlementaire du ministre des Finances, Raymond Bachand, dans le cadre des consultations prébudgétaires 2010-2011. À cette occasion, l’équipe a produit un document présentant les constats du Collectif sur l’économie et le revenu des personnes, ses revendications pour avancer vers un Québec sans pauvreté, ses objections et propositions pour «réparer» les finances publiques.




Le budget du gouvernement du Québec, c’est beaucoup de chiffres. Pourtant, c’est possible de le comprendre et ça en vaut la peine, car il a un effet direct sur la manière dont nous allons vivre ou pas la solidarité entre nous. Voici des outils pour faciliter sa compréhension.




Bienvenue à une visite guidée du budget du Québec, tel qu’il se présente dans le Discours du budget 2008-2009. Elle s’appuie sur l’analyse de l’ensemble des budgets cumulée année après année depuis 1998 par un réseau en désir d’une société sans pauvreté.




Mise à jour le 12 mars 2007 – Comme à chaque année, voici deux outils pour faciliter la compréhension du budget du gouvernement québécois qui sera rendu public jeudi le 13 mars prochain. Ces outils de vigilance citoyenne permettent d’analyser le budget sous l’angle des écarts de richesse et de la lutte à la pauvreté.




Voici une communication préparée à l’occasion d’une journée de dialogue intergénérationnel sur la dette publique et sur le Fonds des générations, organisée par le Conseil permanent de la jeunesse et le Conseil des aînés, les 27 et 28 avril 2007 dernier. Quatre mois après il est toujours aussi pertinent, c’est pourquoi nous le publions. Le texte pose le problème de la dette québécoise en proposant de l’aborder comme suit : la dette totale = la dette monétaire + la dette verte + la dette sociale. Revue sous cet angle, la question se pose autrement et pourrait conduire à des stratégies prenant aussi en compte les déficits humains accumulés.




Voici deux outils pour soutenir l’écoute et l’analyse du budget. Ces outils sont les mêmes que ceux présentés lors du budget du 20 février 2007. Le premier fournit des informations, des questions ainsi qu’une grille pour prendre des notes durant le discours. Le second donne des points de repères sur différentes façons d’atténuer ou d’accroître les écarts entre riches et pauvres. Lors de l’écoute du budget, il faudra être particulièrement attentif aux baisses d’impôt et au dégel des frais de scolarité.




Encore une fois cette année, le Collectif publie une analyse détaillée du budget. Elle a la particularité de comparer les mesures du budget de l’année à celles de tous les budgets depuis 1998, ce qui fournit un outil de référence complet.




Ces outils pourraient être utiles pour quiconque voulant comprendre et analyser le budget de jeudi prochain. Ce sont des moyens que nous nous sommes donnés pour propager une certaine expertise citoyenne sur la difficile question des finances publiques.Ils sont connus de nos membres et mis à jour à chaque année. La cuvée de cette année contient :
– Un document pour l’analyse détaillée;
– Un document court pour une analyse simplifiée;
– Un document «écarts»;
– Un tableau à cocher tiré de la position du Réseau de vigilance.




Le discours sur les finances publiques actuel, centré sur le PIB et la dette, a pour effet de produire de la pauvreté et des inégalités tout en concentrant la richesse vers les plus riches. Il conduit le Québec vers des déficits plus graves encore que celui de la dette monétaire publique : ce n’est pas tant par l’argent que par leur qualité d’humanité que les sociétés survivront aux obstacles qui se cumulent devant elles pour les prochaines décennies sur cette planète désormais en danger.