Recherche



241-255 de 282 documents

Bonjour tout le monde ! Pendant que le ministre des Finances annonçait la pleine indexation du régime fiscal au taux de 2,43%, la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale a publié vendredi dernier le 25 novembre en fin de journée, dans un communiqué qui est un exploit de langue de bois, la décision du gouvernement, prise la veille, d’indexer les prestations des prestataires d’aide sociale jugéEs avec contraintes sévères à l’emploi à ce même taux et de n’accorder aux autres prestataires que l’indexation de 1,21 %, soit la moitié du taux.




Vous trouverez dans ce bulletin, les détails de la campagne Indexez! menée par le Front commun des personnes assistées sociales du Québec. À vous de participer!
En plus, un bref compte rendu et quelques commentaires du déjeuner entre les personnes en situation de pauvreté et des parlementaires.




Bonjour tout le monde ! Les dernières semaines ont été particulièrement effervescentes. Il y a dans l’actualité du pire et du meilleur. Et une place pour chacunE de nous. L’actualité ramène sans cesse de nouvelles manifestations de choix politiques et économiques qui augmentent les écarts. Et elle ramène aussi un lot de gestes possibles. Notre bulletin d’aujourd’hui met la table. Nous reviendrons plus en détail sur certaines actions dans les prochains numéros. Au menu : urgence d’objection, déjeuner avec les parlementaires, une trousse d’animation toute prête sur la couverture des besoins, les Journées québécoises de la solidarité internationale, les manifestes pour le Québec voulu et leurs suites.




Que de paradoxes dans la dernière semaine !
À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté et de l’arrivée de la Charte mondiale des femmes pour l’humanité au Burkina Faso, partout au Québec, lundi dernier, le 17 octobre, il y a eu des événements pour continuer d’allumer la lumière rouge face au problème de la pauvreté. Partout on a dénoncé l’immobilisme du gouvernement.
Deux jours plus tard d’autres personnages extra-lucides se donnaient comme mission dans un Manifeste pour un Québec lucide de réveiller le Québec devant la «crise» des finances publiques et de la démographie. Ils et elles dénonçaient le statu quo et appelaient à des mesures… susceptibles d’augmenter encore plus les écarts et la pauvreté !




Bonjour tout le monde ! Cette fois-ci c’est Lucie Chenard, de St-Jean Port-Joli, qui nous met sur la piste lors d’une animation dans le cadre de la Journée nationale des centres de femmes. Une des questions qui commencent l’animation est : «Couvrir ses besoins, ça veut dire quoi ?» Des personnes parlent comme il se doit de se nourrir, d’autres de pouvoir dormir. Et tout à coup on entend une voix, celle de Lucie, qui galope entre deux mots et qui, dans un magnifique lapsus, s’écrie : «se logeler !» Après avoir ri un bon coup, nous prenons acte. Il y a de plus en plus urgence en la demeure.




Pas d’argent? Voyons donc! Il y a de plus en plus d’argent, dans un nombre de plus en plus réduit de poches. Et à mesure que le travail citoyen attire l’attention sur l’absurdité qui grossit et sur des voies d’action plus sensées, l’idée des prochains pas fait du chemin. On va durer dans la voie choisie et avancer vers les passages obligés du possible au réalisable au réalisé.




Rebonjour tout le monde ! Nous voici de retour de l’autre côté de l’été, après quelques semaines toutes en soleil. Notre recommencement sur cette page sera très concret : il faut compléter l’équipe de travail. Vous trouverez donc ci-dessous un appel à vous qui connaissez notre travail : voulez-vous nous aider à faire connaître cette offre d’emploi à des personnes en mesure de remplir ces fonctions et intéressées par l’aventure du Collectif ?




Quelques mots dans cette dernière Soupe de ce côté-ci de l’été pour vous souhaiter à toutes et tous du bon temps, du repos, de la verdure, les petits et grands bonheurs qui permettent de se refaire après une année mouvementée. Quelques nouvelles sur le dernier droit du projet de loi 57 et sur une arrivée et un départ au sein de l’équipe.




Au lendemain de l’adoption du projet de loi 57, voici un compte-rendu du déroulement de cette adotion ainsi que le communiqué de presse du Collectif et du Front Commun. Enfin, vous y trouverez deux petites histoires d’Assemblée nationale pour rester deboutEs. L’une d’elles présente ce qui pourrait être un début de geste d’objection… à vous de voir !




Dans ce bulletin, vous trouverez un bref compte-rendu du jeûne de 24 heures qui s’est tenu lundi le 14 juin en objection à l’adoption du projet de loi 57. Vous pourrez également y lire les commentaires des participantEs au jeûne ainsi que le communiqué émis par le Collectif en marge de cette action d’objection.




Les travaux pour l’étude article par article du projet de loi 57 sur l’aide sociale ont non seulement repris, mais ils se poursuivent rapidement. Nous vous invitons à manifester votre objection de façon urgente de préférence par un appel et sinon par une télécopie aux cabinets du premier ministre et de la ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale. Vous pouvez utiliser le formulaire contenu dans cette Soupe au caillou.