J’ai recommencé à aller chercher du manger à la banque alimentaire, parce que je n’arrive pas. La vie est trop chère aujourd’hui. Le manger, le téléphone, l’Hydro, il faut couper à quelque part. Moi, j’ai rien que le salaire minimum. Ce n’est pas gros.

Nicole Huot

Tenir parole! Trajectoires et paroles citoyennes autour d’une affiche, 2007 : p. 177

Selon l’IRIS, le salaire minimum devrait s’élever à 15,10 $/h afin de permettre aux travailleuses et aux travailleurs de sortir de la pauvreté.

Source: Philippe Hurteau et Minh Nguyen (2016), « Les conditions d’un salaire viable au Québec en 2016 ? Calculs pour Montréal, Québec, Trois-Rivières, Saguenay et Sept-Îles », Institut de recherche et d’informations socio-économiques, Note socio-économique, avril 2016, 8 pages + annexes, à la p. 1, iris-recherche.qc.ca/publications/salaire-viable2016