Selon Me Robert Fuoco, président du Syndicat des avocates et avocats de l’aide juridique de Montréal [Fédération des professionnèles – CSN] qui regroupe plus du tiers des experts du droit social au Québec, soit au-delà de 100 :“Les personnes les plus démunies et les plus riches ont accès à la justice. Mais souvent la classe moyenne n’en a pas les moyens. Alors, pourquoi l’aide juridique ne serait-elle pas accessible à tous ? Comme l’assurance maladie. C’est un réel besoin après tout et l’idée commence à germer

Confédération des syndicats nationaux (CSN)

Perspectives, mars 2009, p.13

Alors qu’en 1995, il y avait plus de 800 000 personnes prestataires d’assistance sociale, il y en avait un peu plus de 430 000 en novembre 2015. Il s’agit du plus bas niveau des 40 dernières années.

Source: Mireille Lévesque et Pierre Lanctôt (2001), « Chapitre 15 - L’aide sociale », à la p. 341, www.bdso.gouv.qc.ca/docs-ken/multimedia/PB01614FR_Port_soc2001H00F16.pdf ; Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (2015), Rapport statistique sur la clientèle des programmes d’assistance sociale, novembre 2015, p. 1, www.mess.gouv.qc.ca/statistiques/prestataires-assistance-emploi ; Louise Gagné (2015), « Le nombre d’assistés sociaux à son plus bas au Québec », Journal de Montréal, 27 septembre 2015, www.journaldemontreal.com/2015/09/27/jamais-eu-aussi-peu-de-bs