On a besoin d’avoir des salaires qui ont de l’allure pour vivre avec du bon sens! C’est quand, coudon, que tu fais une vie avec du bon sens? On n’aura jamais une vie normale? Quand on travaillait, on vivait dans la pauvreté; on est rendus sur notre vieillesse, on n’est pas capables de faire une belle vieillesse, on est coupés, on est égorgés encore. C’est quoi l’affaire? On va mourir et on n’aura jamais eu une belle vie normale.

Jocelyne Brûlé

Tenir parole! Trajectoires et paroles citoyennes autour d’une affiche, 2007 : p. 226

La proportion de richesse accaparée par le 1% le plus riche au Québec, qui était de 7% il y a 25 ans, représente près de 12% aujourd’hui.

Source: Alain Noël et Myriam Fahmy (dir.), Miser sur l’égalité. L’argent, le pouvoir, le bien-être et la liberté, Montréal, Institut du Nouveau Monde (INM) et Fides, 2014.