Revendications

Pour le Collectif, la pauvreté est un déni des droits humains, car elle empêche leur pleine réalisation. Elle est générée par un système économique profondément inégalitaire, qui affecte plus durement les femmes. La pauvreté nuit à l’atteinte de l’égalité en dignité et en droits, telle que reconnue dans l’ensemble des chartes et pactes internationaux signés par le Québec et le Canada.

Le Collectif juge que l’ensemble de la société doit agir pour éliminer la pauvreté, afin d’atteindre cette égalité et rendre effectifs ces droits. L’élimination de la pauvreté doit se faire AVEC les personnes en situation de pauvreté et les organisations qui les représentent, en les associant à l’élaboration des lois, politiques et programmes qui les concernent.

Toutefois, ce sont les éluEs et les gouvernements qui ont le pouvoir et la responsabilité de prendre des décisions structurantes pour toute la société. Conséquemment, le Collectif s’adresse à ces dernierEs afin de transformer les politiques publiques pour faire du Québec une société sans pauvreté, égalitaire et riche de tout son monde.

Cette logique se traduit en un cadre de revendications comportant deux plans : une revendication principale et des cibles prioritaires.

1. La revendication principale

Que les éluEs et les gouvernements agissent pour transformer les politiques publiques et en adopter de nouvelles afin :

• d’éliminer la pauvreté,

• de réduire de façon continue les inégalités socioéconomiques,

• de contrer les préjugés envers les personnes en situation de pauvreté.

Et que cela soit fait de manière concertée, globale et structurée, en association AVEC les personnes en situation de pauvreté et les organisations qui les représentent.

2. Les cibles prioritaires

Des pas majeurs et déterminants doivent être faits sur le chemin vers un Québec sans pauvreté, égalitaire et riche de tout son monde. Le Collectif a choisi d’identifier cinq de ces pas majeurs comme étant des cibles prioritaires. Ce choix se fait pour des raisons stratégiques. Il s’inscrit dans l’ensemble des démarches visant à réaliser la revendication principale.

Pour faire du Québec une société sans pauvreté, égalitaire et riche de tout son monde, la société québécoise doit atteindre et dépasser ces cibles prioritaires. Le Collectif en identifiera de nouvelles, qui seront à leur tour atteintes et dépassées. Le chemin à parcourir est long et les cibles prioritaires que le Collectif identifie ici sont les premiers repères à viser. Ce sont ces cibles qui orientent l’action revendicative du Collectif à l’endroit des éluEs et des gouvernements.

2.1. Le rehaussement des protections publiques pour assurer à touTEs un revenu au moins égal à la mesure du panier de consommation (MPC), soit 18 238 $ par année (2018).

2.2. La fixation du salaire minimum à  15 $ l’heure, afin qu’une personne seule travaillant 35 heures par semaine sorte de la pauvreté.

2.3. La réduction des inégalités socioéconomiques entre les plus pauvres et les plus riches.

2.4. La mise en place d’une campagne sociétale visant à changer les mentalités et à contrer les mythes sur la pauvreté et les préjugés envers les personnes qui la vivent.

2.5. L’amélioration continue de l’accès, sans discrimination, à des services publics universels et de qualité.

L’atteinte de ces cibles pourra être évaluée à partir de méthodes, d’instruments et d’indicateurs reconnus, à l’exception de la dernière qui tient davantage de l’orientation que de la cible. Cela n’affecte en rien sa pertinence et il nous faudra faire preuve de rigueur et d’imagination collective pour juger de l’amélioration ou non de l’accès aux services publics.