Il faut accorder la pleine exemption des pensions alimentaires pour enfant du calcul du revenu imposable des personnes bénéficiaires de mesures d’assistance, mesure pourtant accordée à tous les autres citoyens. Cette situation est carrément discriminatoire et nourrit de dangereux préjugés à l’endroit de ces personnes, en laissant planer l’idée qu’aux yeux de l’État, ceux-ci ne sont passuffisamment responsables et pourraient utiliser ces sommes à d’autres fins qu’au bien-être de leurs enfants

Ordre professionnel des travailleurs sociaux du Québec (OPTSQ)

Allocution du président de l’OPTSQ, M. Claude Leblond, 15 juin 2009

En 2015, c’était plus de 425 000 personnes qui gagnaient le salaire minimum ou tout juste au-dessus et près de 1 million de personnes qui étaient rémunéréEs 15 $ l’heure ou moins.

Source: Compilation spéciale de l’Institut de la statistique du Québec, à la demande de l’Observatoire de la pauvreté et des inégalités au Québec