Le rapport "Le Coût de la pauvreté", publié par le Conseil en 2001, révèle ce que coûte à la population canadienne la perte de productivité, la criminalité, le mauvais état de santé et la pénurie de compétences. Ces problèmes et d’autres pourraient être évités si les individus et leur famille avaient d’abord une meilleure sécurité du revenu et de meilleures chances. »

Conseil national du bien-être social (CNBES)

Résoudre la pauvreté. Quatre pierres angulaires d’une stratégie nationale viable pour le Canada, 2007 : p. 1

La proportion de richesse accaparée par le 1% le plus riche au Québec, qui était de 7% il y a 25 ans, représente près de 12% aujourd’hui.

Source: Alain Noël et Myriam Fahmy (dir.), Miser sur l’égalité. L’argent, le pouvoir, le bien-être et la liberté, Montréal, Institut du Nouveau Monde (INM) et Fides, 2014.