Petit guide pour mieux comprendre l’idéologie néolibérale qui se cache derrière l’austérité

L’austérité néolibérale

Ce court guide destiné aux groupes d’éducation populaire et au grand public présente les éléments à la base du modèle néolibéral. Plusieurs définitions y sont présentées, dont celles de la gauche, de la droite et du néolibéralisme. Le document s’attarde surtout sur les moyens concrets habituellement utilisés par les gouvernements pour concrétiser l’idéologie néolibérale, appelée aussi capitalisme. Le guide se termine avec quelques pistes de solutions visant à augmenter les revenus de l’État pour mieux financer les programmes sociaux et services publics.

Faits saillants

Le document nous rappelle que l’idéologie libérale prône le libre marché, la croissance économique et une présence plus faible de l’État dans le domaine social. Les gouvernements appliquent cette idéologie par différentes politiques : les baisses d’impôts, les mesures d’austérité (hausses de taxes, tarification des services, coupures) et la privatisation des services publics. L’État se désengage, optant pour la dérèglementation et libre-échange des marchandises. Pour imposer le tout, l’État réduit l’espace démocratique, discrédite les acteurs sociaux qui le critiquent, use de répression politique et contrôle les populations en mettant de l’avant un nationalisme identitaire basé sur le racisme et la xénophobie. Pourtant, l’État pourrait choisir d’augmenter ses revenus afin d’investir davantage dans les services publics et les programmes sociaux, comme le suggère la Coalition opposée à la tarification et à la privatisation des services publics.


Créé le11 avril 2015
Dernière modification1 décembre 2015

File
L'austérité néolibérale

Téléchargement