24 juillet 2017 Lettre aux 124 député.e.s du Québec

Lutte à la pauvreté: un rappel à nos élu.e.s à l’occasion du Noël du campeur

Parce que la pauvreté ne prend pas de vacances en été, le Collectif pour un Québec sans pauvreté a envoyé la lettre suivante aux 124 député.e.s* de l’Assemblée nationale à l’occasion du Noël du campeur (25 juillet):

Mesdames et Messieurs les député.e.s du Québec,

En décembre dernier, le Collectif pour un Québec sans pauvreté profitait de la période du temps des Fêtes pour vous faire parvenir une série de cartes. Vous vous en souvenez peut-être : chacune des cartes soulignait que, en matière de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale, « La magie de Noël, c’est pas assez! ».

Cette série de cartes, nous vous l’envoyons de nouveau. N’ayez crainte, ce décalage saisonnier est volontaire! Il vise à vous informer que rien n’a changé depuis Noël, et qu’il y a donc toujours urgence d’agir pour améliorer les conditions de vie des personnes en situation de pauvreté.

En effet, sept mois plus tard, alors qu’approche l’autre Noël, celui du campeur, il n’est pas difficile de voir combien la charité, à elle seule, est inefficace pour éliminer la pauvreté. Il y a longtemps que le panier de denrées a été mangé par ceux et celles qui ont eu la chance d’en recevoir un.

Cette année encore, la « magie de Noël » n’aura pas permis aux centaines de milliers de personnes qui ne couvrent pas leurs besoins de base d’améliorer leur situation, sinon un bref instant. La magie n’a pas opéré non plus auprès du réseau des Banques alimentaires du Québec, qui n’arrive tout simplement pas à répondre à la demande, toujours grandissante.

Nous sommes d’avis que vous portez, en tant qu’éluE, une responsabilité particulière vis-à-vis de la solidarité sociale au Québec. Et ça tombe bien : l’élaboration du prochain plan d’action gouvernemental en matière de lutte à la pauvreté et à l’exclusion sociale, prévu d’ici Noël prochain, vous offre la chance de vous acquitter de cette responsabilité!

Ne s’agit-il pas d’une occasion toute désignée d’intervenir auprès de votre collègue, le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais? Le Collectif vous invite à lui rappeler l’importance de doter le Québec de moyens, de cibles et d’échéanciers pour favoriser l’élimination de la pauvreté, la réduction des inégalités et la mise au rancart des préjugés envers les citoyenNEs les plus pauvres.

Nous vous souhaitons un joyeux Noël du campeur et de reposantes vacances.

Joan Tremblay, Virginie Larivière et Serge Petitclerc, respectivement présidente et porte-paroles du Collectif pour un Québec sans pauvreté

 

* Pour ceux et celles qui se questionneraient, le député manquant est Sam Hamad.

Documents reliés