Campagne prébudgétaire 2024

Qu’attend le gouvernement pour s’attaquer aux crises?

Le gouvernement du Québec s’emploie à réduire les attentes en vue du budget 2024-2025, qui sera déposé le 12 mars; un déficit plus élevé qu’anticipé lui imposerait une plus grande parcimonie!

Pourtant, avec les différentes crises qui frappent le Québec, des mesures structurantes de lutte contre la pauvreté sont plus nécessaires que jamais. Le gouvernement ne peut plus laisser la situation se dégrader. Il doit agir et, pour commencer, s’en donner les moyens.

Pour lire le communiqué “Le gouvernement doit se donner les moyens d’éliminer la pauvreté!” (20 février 2024)

Pour lire le mémoire soumis au ministre des Finances: “Donnons-nous les moyens d’éliminer la pauvreté!” (2 février 2024)

Dans cette page:

Un budget important pour la lutte contre la pauvreté (contexte)

  1. La ministre responsable de la Solidarité sociale et de l’Action communautaire doit déposer le 4e plan d’action gouvernemental en matière de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale ce printemps. Normalement, une bonne partie des mesures prévues dans le plan d’action devraient être comprises dans le budget 2024-2025.
  2. Qu’il soit question d’itinérance, d’insécurité alimentaire, du manque de logements abordables, le gouvernement ne peut plus laisser s’aggraver les différentes crises qui frappent le Québec. Une réponse urgente est nécessaire.
  3. Le ministre des Finances laisser planer la menace de compressions budgétaires que rendraient nécessaires, selon lui, les dernières négociations avec les employé.es du secteur public et le ralentissement économique. Cette approche est incompatible avec la nécessité d’investir davantage pour répondre à des besoins en augmentation, particulièrement pour les personnes en situation de pauvreté.

Les 3 principales recommandations soumises au gouvernement du Québec

  1. Un soutien au revenu immédiat pour permettre à tout le monde, au minimum, de couvrir ses besoins de base;
  2. Une meilleure redistribution de la richesse en annulant la dernière baisse d’impôt et en augmentant la contribution fiscale des personnes mieux nanties;
  3. Un (ré)investissement dans les services publics pour en assurer la qualité et l’accessibilité.

Ces 3 recommandations font partie des moyens que devrait se donner le gouvernement pour en arriver à un plan de lutte contre la pauvreté ambitieux, qui vise l’élimination de la pauvreté.

Invitation à écrire au ministre des Finances

Vous pouvez écrire au ministre des Finances, Eric Girard, pour lui faire connaître vos propositions en vue du budget ou, tout simplement, votre appréciation de son travail: ministre@finances.gouv.qc.ca

Pour envoyer une copie de votre message au Collectif: retour@pauvrete.qc.caPour envoyer une copie de votre message à d’autres parlementaires: site de l’Assemblée nationale.

Proposition de message:

Deux recommandations en vue du budget 2024-2025

Monsieur Eric Girard, ministre des Finances du Québec

Avec les différentes crises qui frappent le Québec, des mesures structurantes de lutte contre la pauvreté sont plus nécessaires que jamais. Le gouvernement ne peut plus laisser la situation se dégrader : il doit agir et, pour commencer, s’en donner les moyens.

Vous savez que plus de 10000 personnes en situation d’itinérance ont été dénombrées en 2022 et que, en 2023, une personne sur dix a dû avoir recours aux services d’une banque alimentaire. Ce sont des centaines de milliers de personnes qui n’arrivent pas à couvrir leurs besoins de base au Québec et dont le droit à un niveau de vie décent est clairement bafoué.

Dans un premier temps, je vous demande donc d’assurer à tout le monde un revenu au moins égal à la Mesure du panier de consommation. Il s’agit d’un premier pas vers la sortie de la pauvreté, à franchir le plus rapidement possible.

Par ailleurs, vous savez que le gouvernement a la responsabilité d’assurer la redistribution de la richesse au sein de la société et de s’assurer que les plus riches paient leur juste part afin de financer, notamment, les services publics et les programmes sociaux. Malheureusement, depuis le début de votre mandat, vous avez pris certaines décisions qui ont eu pour effet de creuser les inégalités entre les plus riches et les plus pauvres au lieu de les réduire.

La baisse d’impôt qui est entrée en vigueur en 2023 est particulièrement révélatrice à cet égard. En plus de favoriser les personnes les mieux nanties de la société québécoise, cette mesure prive le Québec de milliards de dollars alors même que vous laissez planer l’ombre de compressions budgétaires et que l’accès à des services publics de qualité se trouve de plus en plus compromis.

Dans un deuxième temps, je vous demande donc d’annuler votre baisse d’impôt et de réinvestir les sommes ainsi récupérées dans le filet social. Par ailleurs, vous devriez réformer la fiscalité pour la rendre véritablement progressive et ainsi accroître la contribution des personnes mieux nanties.

Veuillez accepter, Monsieur Girard, mes salutations distinguées.

Pour en savoir plus

Sur le recours aux banques alimentaires: Bilan-Faim 2023 produit par les Banques alimentaires du Québec

Sur l’augmentation de l’itinérance: mémoire prébudgétaire du Réseau Solidarité Itinérance du Québec (auquel le Collectif a contribué)

Sur la crise du logement: le Dossier noir logement et pauvreté au Québec et la campagne La clé, c’est le logement social du FRAPRU

 

Affiches et autres outils visuels

Affiches imprimées ou fichiers en format imprimable disponibles sur demande (ci-dessous)

Image de couverture Facebook